Panier d'achat
Livraison offerte avec le code GOODGOODMOODZ !

Le sexe pendant les règles : meilleure thérapie anti-crampes

Posté par Team MOODZ le
Le sexe pendant les règles : meilleure thérapie anti-crampes

Il y a quelques années, ça nous aurait été difficilement envisageable de te proposer cet article. Bon, déjà parce que Moodz n’existait pas mais aussi et tout simplement parce qu’on parlait beaucoup moins des règles. (Et de sexe. Et du plaisir féminin.) Alors du sexe PENDANT les règles ? Quelle. Idée.

Et pourtant. Pour de multiples raisons et facteurs hormonaux et physiques, il se trouve que la pratique du sexe pendant les règles est (super) bonne pour la santé. Alors si tu as des préjugés, un conseil : laisse-les à la porte et laisse-toi tenter par cet article ;).

Sexe et règles : un faux débat ?

Aujourd’hui encore, pratiquer le sexe pendant ses règles reste assez rare ou tabou. Et on voudrait, pour commencer, pointer cette histoire du doigt : avoir un rapport sexuel pendant ses menstruations ne constitue pas une “pratique sexuelle” en particulier ni une activité complètement folle en soi. Faire du sexe pendant ses règles, c’est tout simplement faire du sexe. Avec quelques aménagements “techniques” en plus, on y reviendra.

Ce qu’on veut te dire par là, c’est qu’il faut vraiment dédramatiser le sujet. Les règles sont un phénomène naturel, et il n’y a rien de bizarre dans le fait de mélanger ses fluides. C’est d’ailleurs la base même de tout rapport charnel : de la salive à la cyprine, en passant par les spermatozoïdes.

Donc, leçon n°1 : tu n’as à avoir “honte” de rien. Même si tes règles débarquent de manière parfaitement imprévue. C’est chiant, ça tâche, mais à part ça : le sexe est pareil - voire, pour certaines, (encore) mieux.

En plus, grâce aux culottes menstruelles, tu peux vraiment porter de la lingerie cool et jolie pendant tes règles, et ainsi te sentir bien et sexy. De quoi faire sauter les barrières et les tabous et faire décoller le thermomètre orgasmique.

Et si d’aventure des hommes cisgenres et hétéros nous lisent, un petit conseil : les règles et le sexe, quand on apprend à aimer (et à dédramatiser) en général ça marche bien. Très bien. La seule chose qui compte, c’est d’en avoir envie.

Physical therapy

Il y a deux choses qui font des règles un moment propice pour pratiquer le sexe.

Déjà, pour de nombreuses femmes, le début de cycle - qui commence au premier jour des règles - amène avec lui un pic de libido assez sensationnel. Sous-titre : possibilité de jouir ou d’atteindre l’orgasme plus facilement, sensations décuplées; bref : c’est plutôt sympa. En plus et sans vouloir être trop explicites, le sang menstruel agit efficacement comme lubrifiant naturel.

Mais il faut savoir aussi et surtout que le sexe pendant les règles vient apaiser efficacement les douleurs de règles et donc… les soulager. Comment ça marche ? Tout simple : les douleurs menstruelles sont causées par des crampes (utérines)... le même genre de crampes que peut “relâcher” un orgasme féminin. Concrètement, dans les faits : on se contracte (pour jouir), on jouit, puis on relâche ses muscles. Et de cette façon, non seulement les crampes sont moins violentes, mais l’utérus évacue aussi plus rapidement le sang menstruel. Des règles moins longues et moins douloureuses : on signe où ?

Bien sûr, si tu as des règles particulièrement douloureuses (de type douleurs pelviennes ou abdominales intenses), on te recommande d’adapter ta pratique sexuelle aux positions qui te font le plus de bien (sachant que certaines pourraient accentuer tes douleurs).

Sache en tous cas qu’il n’y a pas de “vraies positions recommandées” pour le sexe pendant les règles. Certaines personnes évitent les positions trop pénétrantes comme la levrette, ou préfèrent être dessous (en missionnaire, par exemple) pour éviter de mettre du sang partout. Les cuillères peuvent être aussi une bonne manière de déjouer les lois de la gravité (#sangquicoule) tout en permettant la stimulation du clitoris. Enfin, disons que la position allongée est souvent plus confortable pour soulager les crampes (comprenez : on évite les acrobaties si on souffre, le but étant de se faire plai-sir).

Mais en vérité, le plaisir, le confort et la jouissance, se jouent à échelle individuelle. Sur le dos, sur le ventre, par voie anale, ou exclusivement par stimulation clitoridienne : tu peux explorer seule ou avec ton/ta partenaire pour découvrir de quelle manière le sexe pendant les règles peut te faire du bien - dans tous les sens du terme. Pour trouver les bonnes idées, tu peux toujours relire ou revisiter le sacro-saint kama-sutra (;)) - ou encore t’inspirer du génial Kamasutra entre femmes, le Sapphosutra.

Enfin, et pour achever de te convaincre, on te sort les grands chiffres : en moyenne, une personne menstruée aura ses règles pendant 6 ans et demi au cours de sa vie. Ça passe l’envie d’attendre, non ? ;)

Et dans la pratique, le sexe pendant les règles, c’est comment ?

Évidemment, parce que tu perds du sang, la question de l’organisation “technique” de ce moment érotique va se poser à un moment ou à un autre. Tu peux aussi et évidemment passer en mode free-bleeding si tu es à l’aise - et que tu n’as pas peur pour tes draps. Parce que pour un orgasme libératoire, c'en est un (pour de vrai).

Mais la bonne et la plus évidente des solutions reste quand même de protéger tes draps (en mettant une serviette foncée sous ton bassin ou celui de ton/ta partenaire) et ton lit (et un protège-matelas pour la route). Et pour une option zéro dégâts, n’hésite pas à tenter ta chance sous la douche.

Si le mal est déjà fait, et que tes draps sont tachés, l’idéal est de réagir le plus rapidement possible en appliquant sur la tâche un mélange d’une mesure de bicarbonate pour 3 mesures d’eau froide. Laisse poser trente minutes, puis frotte (énergiquement) avec une éponge ou un chiffon propre avant de passer ton drap en machine.

Concernant le reste des possibles jouissifs, tu peux aussi t’adonner au sexe oral (cunnilingus) pendant tes règles. Si ton ou ta partenaire est OK avec le concept, tu peux t’équiper pour cette occasion d’une coupe menstruelle (qui recueille ton sang et tes pertes tout en laissant libre ton clitoris) ou d’une éponge menstruelle (une éponge naturelle à désinfecter et humidifier). Quoiqu’il en soit et si tu portes des protections hygiéniques internes (tampon, coupe menstruelle, éponge) n’oublie SURTOUT PAS de les enlever avant toute pénétration.

Important à noter aussi : le sang menstruel peut-être porteur d’IST ou de MST, donc on ne saute surtout pas l’étape préservatifs (masculins ou féminins). De plus et même si tu as tes règles, un rapport sexuel non-protégé ne te met pas à l’abri d’une grossesse.

Comment être sûre que le period sex est fait pour moi ?

Period sex, c’est le nom qu’on donne au sexe pendant les règles chez les anglophones. Et si le titre vous semble plus accrocheur, vous pouvez aussi le présenter comme ça à votre partenaire. Genre : “ça te dit, du period sex ?”.

Car bien sûr, la condition sine qua non pour faire l’amour pendant ses règles, c’est surtout que ton/ta partenaire soit d’accord. Et dans la mesure où le sujet est encore assez tabou, le mieux pour mettre tout le monde à l’aise, c’est encore d’en discuter.

En gros : expliquer à ton/ta partenaire que tu en as envie (si tu en as envie) et ce que ça implique. Donne-lui/elle le choix, et si nécessaire, faites ensemble le boulot pour déconstruire vos préjugés, tabous intégrés, et autres mythes.

Et si jamais ça ne te dit rien, tu peux toujours te lancer solo dans une séance masturbatoire et libératrice. ;)

Thérapie, on a dit !

Bonus confinement : quitte à rester enfermé·es pendant 45 jours (quelqu’un a dit minimum ?) autant en profiter pour se faire plaisir, non ? Se découvrir une nouvelle zone érogène, ou une nouvelle position préférée…

Pour mieux t’inspirer, n’hésitez pas à regarder du côté des géniaux films porno féministes de la réalisatrice Erika Lust, par exemple. Sinon, et pour mieux affronter la tempête, sache également que Pornhub propose des contenus premiums gratuits pendant toute cette période de confinement (#COVID19).

L’ermitage oui, mais l’ermitage sexy. Non mais oh.

L’Abécédaire des pertes, fluides et sécrétions pour tout piger sur son corps

Tu aimeras aussi