Panier d'achat
Livraison offerte à partir de 3 culottes ✌🏻✌🏽✌🏿

Pourquoi ton transit est K.O avant et pendant tes règles

Posté par Anaïs Koopman le
Pourquoi ton transit est K.O avant et pendant tes règles

Parler règles, c’est encore beaucoup trop tabou à notre goût. Du coup, avoir mal au ventre pendant ses règles, c’est pas toujours simple à expliquer à son entourage. Et parler de ballonnement, constipation et diarrhés menstruels, c’est encore un autre délire...

Mais puisque chez Moodz, se taire n’est pas trop notre façon de faire, on s’attaque aux problèmes de transit intestinaux, que tu dois sûrement aussi avoir pendant tes règles (enfin, si t’as de la chance). C’est parti.

Le period poop, une histoire #SPM et de dysménorrhées

 

On a déjà du mal à parler “sang”, alors parler “caca de règles”, c’est encore plus compliqué. Pourtant, ton système digestif galère parfois autant que ton utérus lorsque tu as tes règles. Alors même si on a trouvé plus sexy, ça reste une réalité à ne pas oublier. Et même à expliquer.

Pendant ton cycle menstruel, beaucoup de choses bougent : les emm*rdes n’arrivent pas QUE pendant tes règles ! Ton intestin peut donc se rebeller à plusieurs moments de ton cycle, et plus particulièrement avant et/ou pendant tes règles :

  • Le premier à débarquer, c'est le syndrome prémenstruel (SPM pour les intimes). C’est l’ensemble des symptômes ressentis les jours qui précèdent le premier jour des règles. Et clairement, c'est pas la période la plus kiffante. Il y a pleins de symptômes différents de SPM (ça varie selon chaque femme), dont le gonflement des seins, mais aussi des ballonnements et parfois même de la constipation.
  • Puis, il y a les dysménorrhées. C’est l’ensemble des symptômes (on en compte pas moins de 100 !!) liés aux règles, qui concernent la plupart des personnes menstruées. Douleurs pelviennes intenses, douleurs lombaires qui te plient en deux, diarrhées, constipation, ou sautes d’humeur, il y en a pour tous les goûts. Ici, on va se concentrer sur la constipation, la diarrhée, les ballonnements, les gaz et la nausée. Ces crampes, spasmes et coliques font partie de ce qu'on appelle les "dysménorrhée primaires" (celles qui ne sont causées par aucun trouble gynécologique). En bref, c’est que du beau, que du kiff. Mais surtout, surtout, du naturel #nofilter.

#dontforget: perturbations ou pas, ça dépend de chaque femme, évidemment.

 

moodztransit

Image : healthline.com 

La chronologie du period poop

Ça a beau être le bazar tout ça, le “caca de règles” est bien organisé. Voilà comment ça se passe la plupart du temps, à lire de haut en bas :

  • 1st step : la constipation

Ça, c’est juste avant les règles. La coupable numero uno, c’est la progestérone (= une hormone notamment sécrétée par les ovaires). Quand tes règles se ramènent doucement, la concentration sangine de la progestérone augmente. Résultat, cette augmentation peut engendrer de la constipation #OnAdore.

  • 2nd step : ballonnements + diarrhés = usine à gaz

Puis, les règles arrivent. C’est la que les prostaglandines (= molécule ayant un rôle similaire à celui d'une hormone qu’on trouve notamment dans les pertes menstruelles et les poumons) entrent en scène. C’est elles qui ordonnent à ton utérus de se contracter.

Ces contractions peuvent aussi toucher les organes proches de ton utérus, y compris ton système digestif. Si le tout se contracte, des ballonnements et de la diarrhée peuvent arriver. 

Parfois même, des gaz peuvent s’échapper, emportant avec eux un peu de sang. À anticiper si tu prévois une date ! ;)

  • Pourquoi choisir ?

Le mieux, c’est quand ton body te fait le luxe d’alterner les deux et que ton ventre balance entre diarrhée et constipation. Comme tu l’auras compris, le plus souvent, les crampes ne se contentent pas de te faire mal. Non. Elles s’amusent aussi souvent à stimuler ton transit. Et c’est souvent le bazar.

  • Autre incrust’ : la nausée

Le mal de coeur, ou l’impression d’être sur le titanic en pleine tempête peut aussi prendre place dans le cirque infernal des règles. Pourquoi ? Encore et toujours à cause des prostaglandines.



À quand des solutions ?!?!?!

 

Malheureusement, aucune solution médicale n’a pour l’instant été proposée aux femmes qui sont pourtant beaucoup trop nombreuses à souffrir d’un transit perturbé pendant leurs règles…

À part te soulager avec une bonne vieille bouillotte, on te demande encore et toujours de serrer les dents !
Les seuls conseils visent plutôt à traiter tes maux à la racine : on te propose de manger plus sain et évitant les fast-food (too bad) et en préférant les fibres. Tu peux aussi essayer d’adopter un régime anti-inflammatoire pour préserver ton ventre des troubles digestifs.

Autre conseil pour éviter la constipation : mâcher. Hm.
Évidemment, le must serait d’éviter le stress et de te défouler un bon coup à la salle de sport. Mais franchement, facile à dire quand on souffre !
Notre meilleur conseil reste donc d’écouter ton corps.

À quand de vraies recherches de la part des corps médicaux et scientifiques ? À quand des solutions ? Nous, on reste au taquet. En attendant, prenez soin de vous 💜

Endométriose : ce que vivent les endo-warriors

Tu aimeras aussi