Panier d'achat
Livraison offerte dès 85€ d'achat !

Les céphalées pendant les règles : un symptôme qui nous prend la tête ! 

Les maux de tête pendant les règles sont monnaie courante. S’ils sont légers chez certain.e.s, ils peuvent aussi prendre la forme de migraines chez d’autres. Plus communément appelées les migraines cataméniales, elles touchent pas mal de personnes menstruées.

Moodz t’explique tout sur ce type de douleurs menstruelles : pourquoi elles te prennent la tête, d’où elles viennent et comment mieux les gérer. 

Migraine cataméniale, quésaco ? 

Si pour toi règles = migraine, alors tu fais clairement partie de la #team migraine cataméniale. On l’appelle aussi migraine menstruelle ou migraine hormonale. Tu peux la reconnaître facilement puisqu’elle se cale sur ton cycle menstruel et pointe le bout de son nez 2 à 3 jours avant le début de tes menstruations. 

Il en existe deux types : 
 - La migraine cataméniale pure. Celle qui survient seulement pendant tes règles. Ce n’est pas la plus répandue puisqu’elle s’attaque à environ 7% des personnes sujettes aux céphalées hormonales. 
 - La migraine cataméniale associée à d’autres crises. Le genre qui s’intensifie d’un cran avec les règles. En gros, elle touche les personnes qui ont déjà des migraines en dehors du cycle menstruel. La différence, c’est que ces dernières deviennent encore plus violentes pendant les règles. 

On te rappelle qu’il est important de consulter un médecin dès que tu ressens des symptômes inhabituels, surtout si tu n’es pas un.e habitué.e des migraines. 

D’où viennent ces migraines ? 

Les migraines menstruelles ne sortent pas de nulle part. Elles ont un rapport direct avec les changements hormonaux. Plus communément appelées les migraines cataméniales, elles touchent pas mal de personnes menstruées.

Le rôle des œstrogènes (hormones de l'appareil reproducteur féminin) est de libérer des substances chimiques dans le cerveau. Ce sont eux qui influent sur tes émotions, ton humeur et ta libido. Le problème, c’est que quand leur taux chute brusquement, plus rien ne va là haut. En variant de manière brutale, les œstrogènes stimulent tout un tas de cellules situées autour du nerf trijumeau, que l’on considère comme un déclencheur de migraines. C’est à ce moment-là que tout dérape. 
En bref, si les femmes sont les principales touchées par les migraines c'est car leurs hormones sexuelles ont tendance à varier brusquement à l'approche des règles.

On dit bye bye au mal de crâne !

Si tu fais partie de la team migraine, alors tu sais, par expérience, que le paracétamol n’est pas ton meilleur allié. Contre toute attente, il n’a aucun effet sur ce type de mal de crâne hormonal. L’autre mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’existe pas vraiment de traitement pour venir à bout de la migraine cataméniale. La seule solution, c’est de mettre en évidence les facteurs déclencheurs.

En vrai, pas de panique puisqu’il existe quand même quelques techniques naturelles et médicamenteuses pour calmer les migraines. On te les résume👇 

 - Éviter les variations d'œstrogènes 
L’idée c’est de maintenir un taux d’œstrogènes assez constant. Tu peux en trouver dans certains aliments comme le soja, les carottes, les graines de lin… Si ce n’est pas trop ton truc, tu peux aussi voir avec ton médecin généraliste afin qu’il te prescrive un traitement à base d’œstrogènes. Il en existe sous forme de patch ou de crème. 

Attention à ne pas en abuser car les oestrogènes en excès entraînent aussi des maux de tête et d’autres effets secondaires comme une fatigue intense, des douleurs à la poitrine et éventuellement une prise de poids. 

 - Demander à ton médecin de te prescrire un traitement à base de triptans 
Le paracétamol n’apporte aucune satisfaction pour traiter les céphalées causées par les règles. À la place, ton médecin peut te prescrire un traitement avec des triptans. S’ils ne sont pas efficaces, il les combinera avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). 

Les triptans sont la plupart du temps bien tolérés, par contre ils ne sont pas conseillés en cas d’antécédents vasculaires comme l’hypertension artérielle, par exemple. 

 - Te reposer
Ça peut paraître bête, mais le manque de sommeil influe sur les crises de migraines. Donc on se repose et surtout, on évite les fortes lumières qui excitent le cerveau. La photophobie (l’intolérance à la lumière) et la phonophobie (l’intolérance au bruit), font partie des symptômes de la migraine cataméniale mais aussi des facteurs qui la déclenchent. 

 - Utiliser des huiles essentielles
On te conseille de te fournir en huiles essentielles de menthe poivrée ! C’est le tips parfait pour calmer la douleur. Tu peux t'en servir pour te masser le front et les tempes pendant les crises.. Par contre, on n’en abuse pas. 1 goutte pas plus. 

 - Pratiquer la méditation / relaxation
Quand tu sens que le mal de tête arrive, pose-toi. Le combo gagnant : le yoga, la sophrologie et la respiration. Tu peux même essayer l’acupuncture. Les tisanes à base de camomille et de gingembre ont aussi des effets sur les maux de tête. 

Et pour prévenir ? 

Il est aussi possible de prévenir ces migraines. Voici deux solutions qui peuvent t'être proposées par ton médecin afin de prendre de court les maux de tête 😉

 - LA SOLUTION N°1
La pilule contraceptive peut, dans certains cas, être à l’origine de tes migraines cataméniales. Si tu as un doute, demande conseil à ton médecin qui te proposera de changer de pilule ou même de moyen de contraception. En parlant de ça, tu pourras trouver plein d’infos sur tes règles sous la contraception dans cet article

Une pilule en continu : 
Chez les personnes qui prennent une pilule œstroprogestative, des maux de tête peuvent se faire ressentir pendant les 7 jours d’arrêt de la plaquette. La solution : changer pour une pilule en continu faiblement dosée en œstrogènes.

Un contraceptif à base de progestatifs : 
On parle de pilule mini-dosée, de stérilet ou d’implants sans œstrogènes. Ces contraceptifs maintiennent malgré tout un taux d’œstrogènes stable et calment les crises. 


 - LA SOLUTION N°2
Les patchs et les gels hormonaux
sont aussi utilisés en prévention pour limiter la crise. Il est conseillé de les utiliser 2 jours avant tes règles (il est donc nécessaire de connaître ton cycle au jour près) et durant 5 à 6 jours. 

Pour finir, si les migraines deviennent trop violentes, c’est qu’il est temps de prendre rendez-vous chez le médecin. Les professionnels de santé sont les mieux placés pour poser un diagnostic et te conseiller les meilleurs traitements et solutions ;)




Sources : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/migraine 

français