Panier d'achat
Livraison offerte à partir de 85€ d'achat ✌️

Les règles à la mer : mythes vs réalités 

Entre ce qu’on dit et ce qui est vrai… Moodz remet les points sur les i et rétablit la vérité sur ce qui se dit sur les règles en vacances. Est-ce que saigner dans la mer attire vraiment les requins ? Pourquoi on arrête de saigner dans l’eau ? Le sel ça cause des irritations ? Et les mycoses, c’est la faute du maillot de bain mouillé ?

Let’s go, on te dit tout !

Règles et plage, un combo qui fonctionne ?

Qui a dit qu’avoir ses règles empêchait d’aller à la plage ? On entend tout - et n’importe quoi - quand il est question de menstruations. Si bien que généralement on finit tristement par s’interdire pas mal de choses. 

Remettons les points sur les i : ce n’est pas parce que tu as tes règles que tu ne peux pas aller à la mer et te baigner. D’ailleurs c’est la même chose pour la piscine, même si on s’imagine que cette excuse t’a bien servi pour sécher les cours de piscine à l’époque du collège 😂  

En plus, si tu as des douleurs menstruelles, l’avantage c’est que tu vas pouvoir les soulager en nageant. En t’activant, ton corps va libérer des endorphines - aka l’hormone du bonheur - qui vont ensuite agir comme un anti-inflammatoire et un anti-douleur naturels. Ce n’est pas tout 😉 la nage soulage les crampes grâce au doux massage de l’eau. Que des avantages !

Sinon, tu peux aussi te relaxer et attendre que tes douleurs de règles s’estompent en profitant du soleil, bien installé.e sur le sable chaud ou un transat. N’oublie pas la crème solaire et surtout, full hydratation. 

Arrête-t-on vraiment de saigner dans l’eau ? 

Concrètement, tu n’arrêtes pas vraiment de saigner dans l’eau. Par contre, tes menstruations sont soumises au phénomène de la flottabilité. Son vrai nom scientifique c’est “la poussée d’Archimède”. 

En bref, une fois que tu es immergé.e, la pression de l’eau crée une force ascendante sur ton flux menstruel et le ralentit. Tu as donc l’impression que tes règles s'arrêtent de couler, pour autant, ce n’est pas tout à fait vrai. Une toux ou un éternuement peuvent relancer le saignement, comme si de rien n’était. Si on ne s’en rend pas vraiment compte dans l’eau, gare aux taches🩸sur ta culotte en sortant, surtout si tu n’as pas ton maillot de bain menstruel.

Tu peux opter pour des protections hygiéniques adaptées pour mieux vivre tes vacances. Les serviettes hygiéniques sont à éviter car elles absorbent le sang et par conséquent, l’eau. Confort 0. Les plus répandues sont le tampon et la coupe menstruelle. Elles ont quand même quelques inconvénients : ce n'est pas toujours facile de le changer en bord de mer (attention à bien te laver les mains à cause du sable et du sel) et surtout tu n'as peut-être pas envie de porter des protections internes. 

Sinon, tu peux porter un maillot de bain adapté aux règles. Nos maillots de bain Moodz sont conçus pour les flux très légers, tu peux donc les porter seuls en prévention de tes règles ou bien en début et en fin de règles. Pour tes jours de flux plus important, tu peux les porter avec une protection interne complémentaire. En plus, comme nos culottes menstruelles, nos maillots ont une doublure noire garantie anti-taches✌️Ils sont dispo en deux versions aussi canons l'une que l'autre : le modèle noir pailleté Glamorous ou l'ensemble rose acidulé Scandalous.

Le sel : responsable des irritations ? 

Le sel de mer peut en effet être à l’origine d’irritations au niveau du haut des cuisses et du maillot. On parle d’irritation par salabrasion. 

En revanche, ce type d'inflammation n’est pas hyper fréquent. Les plus touché.e.s sont les surfeur.se.s qui passent beaucoup de temps dans l’eau. Leur peau est alors fragilisée par les frottements à répétition du maillot de bain et l'abrasion du sel de mer. 

La solution pour éviter d'aggraver l’inflammation : porter un maillot de bain près du corps. Autre astuce : un petit peu de vaseline sur les zones irritées après avoir séché la peau. 

Si le surf ce n’est pas trop ton truc, à priori tu ne risques pas grand chose :) Mais si jamais c’est le cas, assure-toi d’avoir un petit tube de vaseline en prévention dans ton sac. Ça dépanne. 

Le maillot de bain mouillé : un nid à mycoses ? 

Malheureusement, c’est vrai. Les mycoses et les bactéries aiment beaucoup les zones sombres et humides. Comme ton maillot de bain mouillé en fait. La macération des bactéries en contact étroit avec tes parties intimes peut perturber la flore vaginale en un rien de temps. Résultat : c’est la cata. 

Heureusement, il y a des signes qui alertent. En gros si tes pertes vaginales deviennent anormalement colorées et/ou odorantes, que tu souffres de démangeaisons, que tu as mal en urinant ainsi qu’une envie fréquente d’aller aux toilettes ou encore que tes parties intimes sont gonflées, c’est probablement que le sort du maillot de bain mouillé s’acharne sur toi. 

Si tu fais partie de la team, prévois toujours un maillot de bain sec ou une autre paire de sous-vêtements dans ton sac pour te changer. Et avant ça, n’oublie pas de sécher cette zone avec une serviette propre afin d'empêcher la macération des bactéries et la perturbation de ta flore vaginale. Et si l’infection est déjà lancée : prends rendez-vous chez ton médecin et bois beaucoup d’eau en attendant. 

Le sang des règles attire-t-il les requins ? 

Le sang des règles aurait le pouvoir d’attirer les requins. Mais qu’en est-il vraiment ? En théorie, ces derniers sont en effet attirés par le sang et ont un odorat cent fois plus développé que le nôtre. Ils peuvent sentir une toute petite goutte de sang à plusieurs centaines de mètres, voire plus si les courants marins sont assez forts. 

En pratique, le sang des règles n’est pas le même que celui d’une plaie. Il est donc beaucoup moins attrayant pour les requins. En prime, il se diffuse en trop petite quantité. Il n’a donc jamais été démontré que les personnes réglées se faisaient vraiment attaquer une fois en mer. D’ailleurs, pour des raisons qui paraissent évidentes, aucune expérience n’a été menée pour confirmer ou non cette théorie. 

De toute façon, les requins ne sont pas attirés par la chair humaine et se nourrissent presque uniquement de poissons. Donc, à priori, le risque reste assez faible. À priori tu as plus de chance d’être frappé.e par la foudre que d’être attaquée par un requin en période de règles. Si tu le souhaites, tu peux donc partir à la découverte de la faune aquatique pendant tes règles 😉



Enfin, si tu n'as pas envie d'avoir tes menstruations pendant tes vacances et que tu prends la pilule, tu peux aussi décaler tes règles. Pour les avancer de quelques jours, il te suffit de commencer ta plaquette en avance. Pour les reculer en revanche, il faudra enchaîner deux plaquettes. On te conseille quand même d'en parler à ton médecin si c’est quelque chose que tu n’as jamais fait.

Et surtout, bonnes vacances !