Panier d'achat
Livraison offerte en France métropolitaine jusqu'au 24/10/2021

Grossesse et sexualité : stop aux idées reçues !

La grossesse est une période riche en émotions. D'ailleurs, bien souvent, de nombreuses questions se posent quant aux rapports sexuels !

Est-il anatomiquement possible d'avoir des rapports sexuels pendant sa grossesse ? Le futur papa peut-il faire mal ou toucher le bébé pendant les rapports ? Y a-t-il des contre-indications ? Libido, sécheresse vaginale, qu'en est-il durant cette période ? Moodz revient sur les idées reçues sur le sexe pendant la grossesse pour t’aider à y voir plus clair. 

Grossesse et sexe : un combo compatible !

Quand il est question de sexualité et de grossesse, les rumeurs vont bon train. Pourtant, rien ne t'empêche de garder une vie sexuelle épanouie pendant les 9 mois de grossesse. Néanmoins, tu peux aussi ne pas en avoir envie du tout, et c'est OK of course !

Sur le plan médical et sauf rares cas, aucun médecin ne te conseillera de mettre un terme à ta vie sexuelle sous prétexte que tu es enceinte. Pour autant, tout n’est pas rose lors des premiers mois et les chamboulements hormonaux peuvent prendre le dessus, notamment pendant le premier trimestre. Douleurs lombaires, nausées, vomissements, libido en dent de scie, risque de fausse couche encore élevé… Pas facile pour la future maman. 

Du côté des futurs papas, le nouveau corps arrondi de leur conjointe ou encore la peur de faire mal ou de toucher le bébé peuvent prendre le dessus. 

Notre mantra : Communication +++ au sein de ton couple pour ne pas laisser les doutes et les peurs prendre le dessus !

La sexualité pour s’épanouir dans le couple 

Pour certaines personnes, la sexualité fait office de ciment au sein du couple. Certains ajoutent même que les rapports peuvent alors être encore plus sensuels et plaisants durant cette période.. Pour d’autres, les rumeurs et les idées reçues prennent le dessus à tel point que l’abstinence devient la norme pendant toute la gestation. 

Alors, remettons les points sur les i : faire l’amour pendant la grossesse n’apporte aucun risque et ce, jusqu’au jour J. Toutefois, certaines positions et pratiques peuvent devenir douloureuses pour la femme enceinte, surtout à partir du 3e trimestre où le ventre se fait plus rond, plus lourd et les douleurs lombaires plus intenses. Dès lors, il est important d’adapter les moments de câlins et de sensualité en fonction des changements physiques et autres désagréments de la grossesse. Tu peux aussi rassurer le futur papa en lui rappelant qu’il est impossible que sa semence touche le bébé, puisque le bouchon muqueux qui ferme le col de l’utérus empêche tout passage. 

Si l'envie est là, maintenir des rapports épanouis durant les 9 mois peut aussi être une solution pour garder un lien charnel. Surtout qu’après l’arrivée de bébé, les futurs parents sont souvent trop fatigués pour relancer une vie sexuelle torride. Autant en profiter avant ;)

Les rares cas inverses 

Dans certains cas, ton médecin peut proscrire les rapports sexuels. Si cela reste rare, ce n’est pas pour autant impossible. Ça peut être le cas si tu es sujet.te au placenta praevia (ou placenta bas-inséré) qui consiste en une mauvaise position du placenta dans l’utérus. Les cas de faiblesse du col de l’utérus ou de dilatation prématurée peuvent aussi être des bonnes raisons pour freiner les rapports jusqu’à la fin de la grossesse.  

Tu peux aussi, encore une fois dans de rares cas, avoir quelques saignements pendant les rapports. Cela peut signifier que tu as une inflammation du vagin ou du col de l’utérus. Quoi qu’il en soit, à chaque symptome inhabituel, consulte ton gynécologue ou ta sage-femme afin de réaliser un checkup. 

Comment adapter la sexualité en étant enceinte ? 

Heureusement, ce n’est pas parce que tu es enceinte ou que ta moitié l’est que ta vie sexuelle doit s’arrêter. L’important, c’est de savoir adapter et faire évoluer tes rapports en fonction de cette période. On t’en dit un peu plus 😉

Opter pour le kamasutra de la femme enceinte 

Pour certaines femmes, une fois le premier trimestre passé, la libido reprend, la future maman rayonne, accepte son nouveau corps qui commence vraiment à s’arrondir. À ce stade, certaines positions comme le missionnaire, le 69 ou la levrette deviennent inconfortables quand d’autres offrent un aller simple vers le plaisir réciproque. 

Le couple peut alors opter pour de nouvelles positions sexuelles aux noms poétiques à piocher dans le kamasutra de la femme enceinte. On retiendra notamment : 

 - L’offrande secrète
La position : Allongée sur le côté, la future maman replie une jambe vers la poitrine. Le futur papa vient s’accroupir et se pencher sur la jambe repliée. 
C’est une position reposante pour la femme enceinte puisqu’elle protège à la fois le dos et le ventre. 

 - Andromaque
La position : Le futur papa est couché sur le dos quand la future maman l’enjambe à califourchon. 
Cette position est idéale pour maîtriser la profondeur de la pénétration. Et si ton dos te fait mal, ton ou ta partenaire peut utiliser ses mains pour le soutenir. 

 - La balançoire
La position : Le futur papa est couché sur le dos et la future maman l’enjambe à califourchon, dos à lui. 
On parle aussi d’Andromaque retourné 😉. Cette position permet à ton ou ta partenaire de te maintenir le dos si celui-ci commence à être douloureux et peut en profiter pour t’offrir tout un panel de caresses. 

 - L’union du lotus 
La position : La future maman est couchée sur le dos et vient mettre ses jambes autour du futur papa assis en tailleur. 
Une position les yeux dans les yeux ! Et si la future maman a mal au dos, elle peut ajouter quelques coussins en dessous. En prime, le fait de relever le bassin permet de limiter la profondeur de la pénétration. 

 - Les petites cuillères 
La position : La future maman est couchée sur le côté et le futur papa vient se coller contre le dos. 
Un grand classique adoré des couples qui attendent un enfant. En plus d’être confortable pour les deux, elle permet à ton ou ta partenaire de t’offrir toutes les caresses nécessaires. C’est aussi la position qui t’accompagnera pendant le dernier trimestre. 

Au fur et à mesure des mois de grossesse, tu constateras que ton ventre devient de plus en plus lourd. Il ne tient qu’à toi d’adapter les positions afin qu’elles soient le plus confortables possibles. L’idée c’est de ne jamais se forcer :) 

Les petits désagréments pendant l’amour

Durant la grossesse, la future maman peut être sujette à une sécheresse vaginale accrue, notamment autour du 3e trimestre. Les gynécologues et sage-femmes recommandent d’utiliser un lubrifiant à base d’eau pour lubrifier la zone et éviter les frottements et les douleurs. Avec ça, aucune raison de passer un mauvais moment ☺️.

Aussi, tu pourras remarquer que les orgasmes peuvent déclencher de toutes petites contractions utérines. Mais rassure-toi, ce ne sont pas elles qui vont déclencher un accouchement prématuré

Est-il encore possible d’utiliser des sextoys ? 

Pendant les 9 mois de grossesse, l’utilisation de sextoys vaginaux n’est pas conseillée pour des raisons toutes simples. Les vibrations peuvent en effet solliciter le col de l’utérus, ce qui n’est pas idéal. À la place, mise sur des jouets sexuels sans vibration, des boules de geisha ou des stimulateurs clitoridiens. Et surtout, n’oublie pas de les nettoyer après chaque usage afin qu’ils soient parfaitement clean pour la prochaine utilisation. 

Peut-on pratiquer la sodomie ? 

Pendant la grossesse, la sodomie peut être pratiquée sans problème avec l’aide d’un lubrifiant à base d’eau. Cette pratique anale n’est en revanche pas conseillée si tu as des hémorroïdes afin de ne pas aggraver la situation.  
Enfin, il est important de ne pas pratiquer la pénétration vaginale après la pénétration anale au risque de laisser les bactéries anales se propager dans le vagin. 

Stop aux idées reçues ! 

Enfin, s’il ne faut retenir qu’une chose, c’est de continuer à communiquer au sein du couple. L’idée : évoquer les peurs, les doutes ou la baisse de libido que peuvent ressentir les deux parties du couple afin d’adapter au mieux cette sexualité un peu nouvelle. Et n’oublie pas, faire l’amour n’est pas un devoir, mais un plaisir, qui doit être partagé avec confiance et douceur, surtout durant cette période toute particulière.