Panier d'achat
Livraison offerte à partir de 3 culottes ✌🏻✌🏽✌🏿

Octobre Rose : tout sur l’auto-palpation mammaire

Posté par Team MOODZ le
Octobre Rose : tout sur l’auto-palpation mammaire

C’est décidé : on prend la parole, et pas que pour parler des règles à proprement parler. Moodz se veut aussi porte-parole de l’ensemble des règles qui régissent la vie des femmes. Et ça passe par les menstruations, mais aussi par des contrôles ultra-importants, comme le dépistage du cancer du sein.

Partons d’une stat’, tout sauf négligeable : « 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein ». C’est justement pour ça que le dépistage précoce peut sauver des milliers de vie.
Et c’est là que le mois d'”Octobre Rose” intervient. Ces trente jours sont dédiés à la 27ème campagne de lutte contre le cancer du sein, notamment par l’incitation au dépistage.
Et puisque plus on est de fous, plus on est sensibilisé.es, Moodz se veut relai de cette initiative de l'association Ruban Rose, qu’il ne faut surtout pas louper. 

Les objectifs principaux de ce mois si puissant ? Informer, dialoguer et mobiliser. L’idée de cette campagne d’information, c’est de récolter des fonds pour la recherche contre le cancer du sein. C’est aussi de partager des infos primordiales sur la maladie et le dépistage, et c’est pour ça que Moodz prend le relais.

 

Le dépistage, une affaire de docteur… et d’âge

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes en France et est la principale cause de mortalité par cancer chez les femmes.
Heureusement, dans la plupart des cas, une tumeur détectée assez tôt sera soignée plus facilement et avec le moins de séquelles liées à certains traitements.

Le type et la fréquence de dépistage varient selon ton âge :
-Si tu as entre 25 et 50 ans, le dépistage du cancer du sein t’es recommandé tous les ans. En fait, c’est plutôt simple : pour faire ton dépistage, tourne-toi vers un professionnel de santé (ça peut être ton gynéco, un médecin généraliste ou même une sage femme) en qui tu as confiance et avec qui tu es à l'aise. Ton docteur fera une palpation de tes seins, pour vérifier que tout est en ordre.
-Si tu as entre 50 et 74 ans, et que tu n’as ni symptômes, ni facteur à risque, on te recommande de faire une mammographie (= une radio des seins) tous les deux ans + une échographie.
-Si tu as des antécédents familiaux (autrement dit, si des femmes de ta famille ont été ou sont touchées par le cancer du sein) ou que tu es porteuse de la mutation BRCA (= un gène muté qui augmente le risque d’avoir un cancer), tu devras passer une mammographie tous les ans avant tes 50 ans. N’oublie pas de le mentionner au médecin qui te suis.

Le dépistage, une affaire personnelle : l’auto-examen

En PARALLÈLE, c’est très important de t’observer + t’auto-palper les seins au moins une fois par mois, dès l’âge de 20 ans. Déjà parce que tu ne vas pas t’amuser à aller chez le docteur tous les mois, et aussi parce que Moodz te conseillera toujours de connaître ton propre corps.

#attention, cette habitude à prendre ne remplace en aucun cas un rendez-vous annuel chez ton médecin ! (D’où le “parallèle” en lettres baton ;) ).

Le mieux, c’est de faire cet auto-examen quelques jours après la fin de tes règles : tes hormones se seront stabilisées et tu auras moins de gonflements ou de douleurs cycliques.
Si tu es enceinte, n’a plus tes règles ou est ménopausé.e, on te conseille de le faire à date fixe.

Le petit guide de l’observation + de l’auto-palpation

Pour ne pas te laisser sur ta faim, on t’a préparé un petit guide easy pour t’observer ET t’auto-palper. Bref, t’auto-examiner chaque mois :

  • L’observation : l’idée, c’est d’abord de te regarder dans le miroir. Tu pars à la recherche de signaux alarmants comme une grosseur anormale, un plissement, une décoloration ou marque sur la peau. Ça marche comme ça :

 

Octobre Rose

Image : @paulette 

 

#tip : la position allongée permet une bonne répartition du tissu mammaire ! S’allonger sur le dos, surtout si on a une grosse poitrine, aide à ressentir ses seins de manière plus uniforme.

  • Plus précisément, ces signaux inquiétants peuvent être :

 

Image : @paulette
  • Au cœur de l’auto-palpation. Ensuite, tu peux commencer la palpation. En d’autres mots, tu vérifie que tu as ni grosseur sous la peau, ni douleur en te palpant :

 

Palpation

Image : pausecafein.fr

  

  • Les différentes zones à examiner :

1- Les seins : en haut, en bas, sur les côtés
2- ... et au milieu : le mamelon*
3- La zone entre le sein et l’aisselle
4- L’aisselle elle-même**
5- L’espace entre tes seins
6- La zone au-dessus de tes clavicules

*Presse ton mamelon pour vérifiez qu'aucun écoulement ne se produit (de liquide, ou de sang).
Si c’est le cas, pas d’inquiétude : ça peut aussi être dû à un accouchement récent, à un dérèglement hormonal, ou à un polype (une tumeur bénigne (#pasdangereuse) développée au dépend de la glande mammaire).
Dans ces cas-là, c’est ton médecin qui saura te conseiller.

**On ignore / oublie souvent que les aisselles sont une prolongation des tissus mammaires. C’est pour ça qu’une grosseur à ce niveau sera toujours à vérifier également !

  • Les différentes méthodes pour bien t’auto-palper :

 

Image : @paulette

 

#tip1 : Utilise tes trois doigts du milieu pour palper tes siens.
#tip2 : Sous la douche, avec l’eau savonneuse, tes mains glissent + sur ta peau, ce qui favorise un bon diagnostic !
#tip3 : Tu peux aussi t’aider de cette vidéo réalisée avec la Ligue contre le Cancer pour t’observer et t’autopalper.

Ne pas laisser de place au doute

Parfois, des kystes bénins (autrement dit, sans aucun danger) peuvent être présents au niveau de ta poitrine ou de tes aisselles. Autrement dit, toutes les grosseurs ne sont pas cancéreuses !

Mon conseil, c’est donc de ne pas t’inquiéter, mais de ne laisser aucune place au doute. Pour autant, à la moindre anomalie, fonce chez ton médecin, qui saura te dire après des examens plus poussés ce que tu as.

N’oublie pas que le bien-être commence par toi, mais qu’ensemble on ira toujours plus loin. C’est pour ça que tu as tout le soutien de l’équipe Moodz : on est là pour t’encourager et t’accompagner dans toutes les étapes de self-care ! #weareinthistogether 💜

Écrit par Anaïs Koopman - Rédactrice Moodz