Panier d'achat
Livraison offerte à partir de 85€ d'achat ✌️

L'ovulation : retour sur ce phénomène mensuel !

Au 14ème jour du cycle, l’ovulation fut ! 14ème jour du cycle ou 14 jours avant les règles ? Peut-on connaître le jour exact de l’ovulation ? Comment reconnaître et savoir ce qu’il se passe exactement à ce moment du cycle ? Moodz reprend les bases de ce phénomène physiologique du cycle menstruel.

Ovulation : définition 

L’ovulation est un processus naturel qui a lieu chez toutes les personnes menstruées. Il s’agit précisément du moment où l’un des deux ovaires expulse un ovocyte. C’est un processus physiologique qui consiste à préparer le corps à une possible grossesse. Mais comment en arrive-t-on là au juste ? Explications 👇

Dès la puberté, toutes les personnes menstruées ont un stock de 300 000 à 400 000 follicules ovariens primordiaux qui pourront devenir de potentiels ovules. Chaque mois, l’ovaire en sélectionne une petite vingtaine afin de les faire mûrir sous l’action d’une hormone : la FSH ou autrement dit l’hormone folliculo-stimulante. Si chaque follicule contient un ovocyte, à la fin, un seul sera choisi pour mûrir davantage. 

Une fois suffisamment mature, c’est au tour d’une autre hormone de prendre le lead : la LH ou hormone lutéinisante. Sous son action, le follicule va se rompre et libérer l’ovocyte qui sera capté par l’une des trompes de Fallope avant de se diriger vers l’utérus. C’est ici qu’il pourra peut-être croiser le chemin d’un spermatozoïde. On parle alors d’ovulation. 

Pendant ce temps, le follicule vide devient un corps jaune et prend toute son importance pour connaitre la date d’ovulation puisqu’il sécrète de la progestérone. En ce faisant, la température corporelle augmente et indique que la date d’ovulation est passée. On y reviendra un peu plus tard 😉

P.S : En revanche, l’évolution de tes follicules immatures est à surveiller si tu as une -très- forte pilosité, des règles très irrégulières, une acné sévère ou encore une prise de poids anormale. Si c’est ton cas, demande conseil à ton gynécologue afin qu’il écarte le diagnostic du syndrome des ovaires polykystiques. On a d’ailleurs écrit un article à ce propos si tu veux en savoir plus. 

Combien de temps dure l’ovulation ? 

En théorie, l’ovulation a lieu chaque mois. Elle commence tous les 14 jours avant le début des prochaines règles, et ce dès la puberté jusqu'à la ménopause. À partir de ce moment-là, l’ovule survit pendant 12 à 24 heures. 

Combien de temps dure un cycle ? 

La durée d’un cycle varie d’une personne menstruée à une autre. Elle peut même varier d’un cycle à l’autre. Pas évident, donc, de s’y retrouver. En moyenne, on estime qu’un cycle dure 28 jours. Il commence au premier jour des règles et se termine le premier jour des règles suivantes. Pour d’autres personnes, la durée de ce cycle peut varier de 22 à 35 jours. 

Ovulation : J+14 ou J-14 ? 

En bref, lorsqu'un cycle dure 28 jours, on peut couper la poire en deux et dire que l’ovulation a lieu à 14 jours avant les prochaines règles ou 14 jours après les prochaines règles. C’est la moitié donc ça marche à peu près à tous les coups. D’où l’erreur que l’on entend souvent sur le calcul du jour du pic d’ovulation. 

Par contre, ce n’est pas vrai pour les cycles allant de 22 à 35 jours. Dans ce cas-là, il faut savoir reconnaître et rester attentif.ve aux signaux de ton corps surtout si tu souhaites tomber enceinte. Quoi qu’il en soit, il est recommandé de te baser sur ton cycle le plus court pour estimer ta date d’ovulation. 

Ovulation = pic de fertilité ? 

Lorsque l’ovule a été libéré, celui-ci se déplace dans l’une des trompes de Fallope. C’est ici qu’il pourra éventuellement faire la rencontre d’un spermatozoïde et être fécondé. 

En revanche, un ovule a une durée de vie de 12 à 24 heures. Un spermatozoïde, quant à lui, peut survivre 2 à 5 jours avec une mobilité optimale allant de 48 à 72 heures. Autant dire que tous les acteurs de la fécondation ont intérêt à être au rendez-vous pour tomber enceinte. 

Pour mettre toutes les chances de son côté, il est recommandé d’avoir une relation sexuelle 5 jours avant la date d’ovulation et de recommencer toutes les 48 heures. 

Pour que tous les voyants soient au vert, encore faut-il connaître sa date d’ovulation. Ça tombe bien, on y vient 👇

Comment connaître sa date d’ovulation ? 

Que ce soit pour se protéger d’une grossesse non-désirée - en plus d’un contraceptif ou d’une protection- ou à l’inverse, pour tomber enceinte, l’important c’est de connaître sa date d’ovulation. Pour rappel, cette dernière a lieu 14 jours avant le premier jour des prochaines règles. 

Le hic : l’ovulation peut varier d’un cycle à l’autre mais aussi d’une personne menstruée à l’autre. Heureusement il existe plusieurs méthodes pour pouvoir discerner le jour J. Explications 👇

La prise de température ou Méthode Ogino

Pour détecter ta date d’ovulation, tu peux opter pour la prise de température. Au cours de chaque cycle, la personne menstruée connaît des variations de température en raison de différentes sécrétions d’hormones.  
À partir de l’ovulation, le corps jaune (aka le follicule rompu) secrète de la progesterone. En se faisant, il induit une hausse de température allant de 0,3 à 0,6 degrés. On parle de plateau thermique. Cela signifie que tu es à J+1 de ton ovulation. L’idée c’est donc de détecter le jour précédant la hausse de température.

On te conseille donc de prendre ta température tout au long de tes cycles, toujours à la même heure et toujours avec le même thermomètre (oral, vaginal ou rectal) afin de pouvoir détecter le jour J. De cette manière, tu pourras te protéger en conséquence ou mettre toutes les chances de ton côté pour tomber enceinte. 

En revanche , cette méthode est assez contraignante et surtout, elle n’est efficace que si tu as des cycles réguliers.

L’analyse de la glaire cervicale ou méthode Billings (MOB)

La glaire cervicale, c’est une sorte de mucus secrété par la muqueuse de l’endomètre. On peut aussi parler de pertes vaginales Tout au long de ton cycle, elles changent d’aspect et de couleur, notamment à l’ovulation 👇

- en début de cycle, pendant la phase folliculaire, la glaire cervicale est très peu abondante, blanche et épaisse. Son rôle : fermer hermétiquement le col de l’utérus pour le protéger des bactéries et empêcher le passage des spermatozoïdes.

- à l’approche de l’ovulation (dans les 48 à 72 heures), la glaire cervicale augmente en quantité et devient plus fluide et filante.

- le jour de l’ovulation, sa texture est comparable à celle du blanc d’œuf : fluide, élastique, brillante et transparente, elle est aussi plus abondante. Ses mailles se sont élargies afin de laisser passer les spermatozoïdes, tout en filtrant les spermatozoïdes mal formés ou peu vigoureux. 

- après l’ovulation lors de la phase lutéale, la glaire s’appauvrit et se dessèche. Elle va reprendre son rôle de fermeture du col de l’utérus.

En gros, pour connaître le Jour J de ton ovulation, il est important d’analyser ta glaire cervicale tout au long de ton cycle et d’apprendre à connaître ton corps. Tu sais toutefois que dès que tes pertes sont très filantes et élastiques, ton ovulation approche. 

Le test d’ovulation 

Il existe désormais des tests d’ovulation très fiables et efficaces qui se basent sur le même principe que les tests de grossesse. Tu peux les trouver en pharmacie. 

Il s’agit d’un test urinaire qui détecte la présence de l’hormone LH, autrement dit, l’hormone déclencheur de l’ovulation. Une fois encore, il faut être en phase avec ton corps et tes cycles afin de t’éviter des utilisations inutiles. On te conseille de te baser à chaque fois sur la durée de ton cycle le plus court et de commencer les tests d’ovulation au 10e jour histoire de mettre toutes les chances de ton côté. 

Tu l’as compris, mettre le doigt sur la date précise de ton ovulation, ce n’est pas une mince affaire. Ça demande de comprendre et analyser son corps à chaque cycle. Chose qui peut vite devenir contraignante. Pourtant c’est la clé pour te protéger d’une grossesse non-désirée en plus de ta contraception ou d’une protection, ou au contraire pour tomber enceinte. 

Encore une fois, #NoStress ! Prends le temps qu’il te faudra pour te comprendre. En revanche, on te rappelle qu’une stricte gestion de ton cycle ne te protège ni contre une grossesse non-désirée, ni contre les MST et IST. Tant que tu n’as pas confiance en ta.ton partenaire avec un test qui t’assure que vous serez tous.tes les deux safes, protège-toi 😉





Crédit Visuel : https://www.freepik.com/vectors/calendar Calendar vector created by freepik - www.freepik.com