Panier d'achat
Livraison offerte dès 85€ d'achat !

L'hygiène intime pendant les règles : les bons réflexes à adopter

Durant la période des règles, ta flore vaginale est plus vulnérable. D’où l’importance d’être plus vigilant.e sans pour autant en faire trop. Quelles sont les bonnes habitudes à avoir pendant ses règles ? Qu'est-ce qui est à éviter durant les menstruations ? Moodz t’explique les bons réflexes à adopter pour maintenir une bonne hygiène intime pendant tes menstruations. 

Hygiène : qu’est-ce qui change pendant les règles ?

Durant les règles et plus que les autres jours, l’hygiène et le confort sont mis à rude épreuve. Le temps de quelques jours, l’acné re-pointe le bout de son nez, le transit est en ou au contraire met les bouchées doubles, la transpiration s’emballe et le sommeil est aux abonnés absents. Mais ce n’est pas tout… 

En prime, on y ajoute une flore vaginale, déséquilibrée au moindre changement de protection hygiénique. Le risque : développer une ou plusieurs infections. Bref, c’est le moment de prendre soin de toi et de ton hygiène intime pour tenter de contrer tous les symptômes désagréables. 

Lire aussi : “Pourquoi transpire-t-on plus pendant ses règles ?

Alors, comment prendre soin de ton intimité pendant les menstruations ? On t’en dit plus 😉

Quels sont les bons réflexes à adopter ? 

Pendant tes règles, ton hygiène intime doit être impeccable, sans pour autant trop en faire. Le topo : trouver un juste milieu. On t’explique les recommandations à suivre. C’est parti 👇

 - Change fréquemment tes protections périodiques
Si tu optes pour les tampons, les serviettes hygiéniques ou les protège-slip, change-les régulièrement afin d’éviter la prolifération des bactéries. 

 - Évite les douches vaginales 
Ce n’est même pas un conseil, c’est un ordre ! Contrairement aux idées reçues héritées de nos grands-mères, NON, la douche vaginale n’est pas une bonne idée. C’est même la pire chose ! 

Ton vagin est autonettoyant, c'est-à-dire qu’il n’a besoin d’aucun produit pour être “propre”. En plus, introduire des produits astringents dans ton vagin va déséquilibrer ta flore vaginale. Résultat : infections et dérèglements. Bref, autant s’abstenir.

Si des sécrétions inhabituelles sortent de ton vagin et te font penser qu’il faut le “nettoyer”, dans ce cas prends rendez-vous chez ton.ta gynécologue ou ta sage-femme. Tu as peut-être attrapé une mycose ou une autre infection du genre. Dans ce cas, un.e profesionnel.le de santé pourra te prescrire les soins adaptés et te sortir de cette impasse 😊.

 - Less is more
Le mieux est encore de nettoyer ta vulve à l’eau claire. Pas besoin d’y ajouter de savon. Les douches savonneuses trop fréquentes abîment la protection naturelle de ta peau = coucou les irritations, les brûlures et les démangeaisons !

Sens unique only :
Aux toilettes, n’oublie pas de t'essuyer de l’avant vers l’arrière afin d’éviter de faire entrer des germes digestifs dans le vagin. C’est la même chose durant les rapports sexuels : n’alterne pas entre pénétration anale et pénétration vaginale au risque de faire entrer les germes digestifs - potentiellement pathogènes - dans ton vagin.

 - Privilégie les culottes en coton 
Pendant les menstruations, il est conseillé de porter des sous-vêtements en coton afin d’éviter les irritations. En gros, les matières synthétiques favorisent la transpiration des zones intimes et peuvent développer des infections. Les strings peuvent aussi créer des frottements pendant tes règles. 

Nos Moodz sont justement adaptées à toutes ces problématiques. Premièrement, la partie en contact avec ta vulve est en 100% coton. Elle va ensuite drainer le sang vers la partie absorbante. Composée de Tencel (une fibre végétale issue de l'eucalyptus), celle-ci absorbe l'humidité rapidement, régule la transpiration et limite les odeurs 🙂.

 - Sèche-toi avec du linge de bain propre et doux 
Après chaque toilette, essuie bien la zone intime avec un linge doux et propre afin d’éviter la prolifération des bactéries, friandes de l’humidité. Retire également les gants de toilette de ta routine car ils sont de vrais nids à bactéries. 

Quels sont les risques ? 

Tu l’as compris, le plus gros risque, c’est aussi d'en faire trop ! Il te suffit de trouver le juste milieu pour éviter les infections dues aux frottements, à la transpiration ou à un changement de protection hygiénique trop peu fréquent.

L’infection la plus fréquente reste la mycose. Si tu t'aperçois que tu as la vulve rouge, que ça te brûle et te démange, consulte ton ou ta gynécologue ou sage-femme qui te prescrira les soins adaptés.





Visuel : D'Ara Nazaryan illustration for Peace Out Skincare in Refinery29

français