Panier d'achat
Livraison offerte avec le code GOODGOODMOODZ !

Comment bien laver sa culotte menstruelle ?

À la machine ? 

Les culottes menstruelles Moodz sont des culottes (presque) comme les autres : elles peuvent supporter autant de lavages en machine qu’une culotte normale. 

C’est ce qui fait le côté révolutionnaire de cette protection périodique : adieu les protections hygiéniques à usage unique (polluantes, encombrantes, et souvent inconfortables), welcome la lingerie technique confortable, inclusive, saine, écologique et sexy.

Pour commencer, sache que s’il s’agit de ta première fois avec ta culotte menstruelle, la première chose à faire est de la laver (avant utilisation). Bien entretenir ta Moodz est essentiel pour la garder en bon état et le plus longtemps possible ! 

On t’explique, point par point :

Étape 1 : le rinçage. Pour bien entretenir tes culottes menstruelles, rince-les à l’eau froide après chaque utilisation jusqu’à ce que l’eau soit bien claire. Différents soins sont à apporter en fonction de ton flux !

- Pour la culotte classique, taille haute, ou le tanga Moodz, un simple rinçage à l’eau claire suffit.

- Pour le shorty Moodz conçu pour les flux plus abondants, poursuis le rinçage par un trempage de maximum 30 minutes avant de passer à l’étape 2.

Étape 2 : le passage en machine. La bonne formule : nous te conseillons de les laver à 30°, sans adoucissant (qui abîme les tissus techniques). L’idéal, dans tous les cas : choisir autant que possible des lessives naturelles ou biologiques, moins “invasives” (pour les fibres) et plus saines (pour toi).

Étape 3 : le séchage à l’air libre. En gros : (surtout) pas sur le radiateur ni dans le sèche-linge, car tu risquerais d’abîmer les tissus techniques et d’endommager ta Moodz !

 

À la main ? 

Même topo que pour le lavage en machine : tu peux laver à la main ta culotte menstruelle Moodz autant de fois qu’une culotte normale. Pour mieux en prendre soin, suis le guide :

Étape 1 : le rinçage. Pour bien entretenir tes culottes menstruelles, rince-les à l’eau froide après utilisation jusqu’à ce que l’eau soit bien claire.

- Pour les modèles Moodz adaptées aux flux moyens et légers, un simple rinçage suffit.

- Pour les modèles Moodz adaptés aux flux abondants, il est conseillé de poursuivre le rinçage par un trempage de maximum 30 minutes avant de passer à l’étape 2.

À ce sujet, un petit conseil : pour réduire le volume d’eau que tu utiliseras au rinçage, n’hésite pas à faire tremper tes culottes menstruelles avant !

Étape 2 : le lavage (à l’eau chaude ou froide). Le mieux : de la lessive (naturelle ou biologique) ou du savon. L’idée : choisir les produits les moins invasifs possibles. Ce qui veut dire pas de savon à base de glycérine, pas de savon de Marseille (qui endommagent les fibres de bambou et rendent la culotte moins absorbante), d’adoucissant (qui abîme les tissus techniques) ou de savon surgras (qui bouche les pores du bambou).

Étape 3 : le séchage à l’air libre. On répète : faire sécher à l’air libre ! Pas sur le radiateur ni dans le sèche-linge, tu risquerais d’abîmer les tissus techniques et d’endommager la capacité d’absorption de ta Moodz.

Bonus (dernier) conseil pour la route : même si tu as vraiment besoin (là, tout de suite !) de ta culotte menstruelle : ne force pas sur l’étape du séchage. N’hésite pas à utiliser une coupe menstruelle, un protège-slip, une serviette ou un tampon en attendant ! 

Et si tu en prends soin (et on sait que tu le feras), ta Moodz peut te suivre et t’accompagner pendant trois ans minimum

Tu la vois venir, la liberté ?