Panier d'achat
Livraison offerte à partir de 85€ d'achat ✌️

Les Good Moodz News - Édition Janvier 2021

Posté par Anaïs Koopman le
Les Good Moodz News - Édition Janvier 2021

Quoi de mieux pour commencer cette nouvelle année 2021 que de faire le bilan des Good Moodz News ? Autrement dit, de revenir sur ce qu’il s’est passé de GOOD en janvier pour les personnes menstruées ? 

Pour cette deuxième édition des Good Moodz News, focus sur trois news qui ont marqué janvier 2021 en France et dans le monde. Le bonus ? On a rajouté un cool fact made in Brazil à la fin de cette édition !

On espère que cette initiative te plaît. Si tu apprends une (ou plusieurs, let’s dream!) belle(s) nouvelle(s) dans les mois qui suivent, n’hésite pas à écrire à anais@moodz.co, qui pourra la relayer dans les prochaines éditions des Good Moodz News!

PS : n'hésite pas à lire la première édition des Good Moodz News !

Be ready to smile (again)!

Argentine : L’avortement enfin légalisé 🇦🇷

IVG Argentine

Photo : © Ronaldo Schemidt (AFP)

CONTEXTE 1st 👁

Depuis 1921 en Argentine, l’avortement n’était autorisé qu’en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère. Résultat : jusqu’en 2021 et selon le gouvernement, entre 370 000 et 520 000 avortements clandestins ont été pratiqués chaque année dans le pays, et 38 000 femmes ont été hospitalisées pour complications lors et/ou suite à des avortements clandestins.

Le 11 décembre dernier, les députés argentins avaient (enfin) ratifié (aka reconnu comme valide) le texte autorisant l’interruption volontaire de grossesse jusqu’à 14 semaines et sans condition.

Une belle première étape vers la législation de l’IVG, quand on sait que l’avortement sur simple demande avait été rejeté par le parlement de Buenos Aires sous la pression de l’Église catholique deux ans plus tôt. 

LA GOOD MOODZ NEWS 🤩

Bon, ça s’est passé le 30 décembre 2020, mais on peut clairement dire que c’est une Good Moodz News 2021 : sur les coups de 4 heures du matin passé, à l’avant-veille du passage en 2021, le Congrès Argentin a adopté la loi légalisant l’avortement.

Ça semble easy, comme ça, mais ça n’a pas exactement été le cas : les sénatrices et sénateurs ont discuté pendant douze heures (!!) avant d’approuver ce projet de loi d’une importance capitale à 38 voix contre 29, et une abstention.

NEXT STEPS 🚀

Avec ce texte, l'Argentine rejoint Cuba, l'Uruguay, le Guyana et la province de Mexico, les seuls pays à autoriser l'IVG sans condition en Amérique latine !

Bien que l’avortement soit désormais autorisé en Argentine sans condition, un autre projet de loi a été proposé en parallèle : il s’agit de l’allocation des « 1 000 jours ». L’objectif ? Soutenir les mères de famille pendant leur grossesse et les premières années qui suivent sa naissance, afin de réduire les avortements pour raisons économiques.

POURQUOI C’EST GOOD 😏

C’est clairement une révolution pour l’Argentine, mais aussi pour l’Amérique du Sud dans sa globalité : là-bas, les lois contre l’avortement font partie des plus restrictives… au monde. Alors forcément, cette nouvelle loi en faveur de l’IVG pourrait bien faire évoluer les valeurs souvent machistes et conservatrices de l’ensemble du territoire !

#Bonus : sais-tu comment on appelle le symbole du combat pour le droit à l’avortement en Argentine ? La marée verte. On croise les doigts pour que cette dernière s’abatte sur l'ensemble de l’Amérique du Sud !

UK : Plus de “taxe tampon” ! 🇬🇧

taxe tampon

Photo : © BBC

CONTEXTE 1st 👁

Quand le Royaume-Uni était encore dans l’Union Européenne, il était tenu par les lois de l’UE d’imposer une taxe de 5% minimum sur les produits hygiéniques… tampons et serviettes périodiques compris !

Cela ne l’empêchait pas de distribuer gratuitement des protections hygiéniques dans les écoles, universités et hôpitaux publics du pays depuis 2019.

LA GOOD MOODZ NEWS 🤩

Suite à sa sortie de l’Union Européenne (#Brexit le 31 janvier dernier), le Royaume-Uni n’a pas perdu de temps : dès le 1er janvier, la TVA a été supprimée sur les tampons et serviettes hygiéniques !

Le ministre des finances Rishi Sunak a déclaré dans un communiqué que “les produits hygiéniques sont essentiels” et qu’il est donc “normal de ne pas facturer la TVA”.

NEXT STEPS 🚀

Le porte-monnaie des personnes menstruées du Royaume-Uni devrait s'alléger ! Le ministère des finances estime que la suppression de cette fameuse “taxe tampon” ferait économiser environ 40 livres (soit 45 euros) à une personne menstruée durant sa vie.

POURQUOI C’EST GOOD 😏

C’est tout simplement une belle conséquence du Brexit sur les personnes menstruées ! Plus largement, cette initiative se rapproche tout doucement de celle de l’Écosse, premier pays au monde à fournir gratuitement des protections hygiéniques à TOUS.TES, dans TOUS les lieux publics ! Cette great news avait d’ailleurs fait l’objet d’une Good Moodz News dans l’Édition 2020.

France : le gouvernement interrompt l’appel d’offres du 3919 🇫🇷

3919

Photo : REUTERS/Christian Hartmann

CONTEXTE 1st 👁

En 1992, la Fédération nationale de Solidarité femmes (FNSF) a mis en place un numéro d’aide aux femmes victimes de violences conjugales : le 3919. Depuis, la FNSF n’a pas arrêté d’opérer cette ligne, soutenue par le Ministère chargé des droits des femmes et de nombreuses associations de défense des droits de femmes.

En novembre 2020, le gouvernement a lancé un appel d’offres (aka une mise en concurrence) pour transformer le 3919 en service public et changer le numéro. L’objectif était notamment de rendre ce nouveau numéro d’aide accessible 24h/24 et 7j/7, la ligne 3919 étant actuellement fermée à partir de 22h en semaine et 18h le week-end.

Suite à cela, le 20 janvier, la FNSF a saisi la justice administrative dans le but d'obtenir l'annulation de la procédure. Pourquoi ? Selon la FNSF, l’appel d’offres est une approche “mercantile”, puisqu’elle donne la priorité à la quantité d’appels traités et non à la qualité d’écoute des femmes en danger.

La militante féministe Caroline De Haas a aussi expliqué que “le 3919 est un numéro qui commence à être connu et reconnu partout en France”. Ainsi, elle affirme qu’“en passant par une mise en concurrence, le gouvernement savait qu’il devrait supprimer le 3919. Cela va mettre en danger des milliers de femmes".

LA GOOD MOODZ NEWS 🤩

Le 25 janvier, Élisabeth Moreno, ministre déléguée à l’Egalité femmes-hommes, a annoncé l’interruption de l’appel d’offres. Suite à cela, la FNSF s’est déclarée “infiniment soulagée après trois mois de bataille” contre le gouvernement à l’initiative de cet appel d'offres.

NEXT STEPS 🚀

Le ministère chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations “va étudier dans les meilleurs délais, avec les associations et les élus locaux, toutes les options sur la manière de continuer à faire vivre et à améliorer le 3919”.

POURQUOI C’EST GOOD 😏

D’après les mots de Élisabeth Moreno, l'interruption de l'appel d'offres n’est “pas un renoncement”, mais “la prise en compte de la nécessité de rassembler” (aka trouver un terrain d’entente entre le gouvernement et la FNSF !). On espère le meilleur pour la suite !

#CoolFact : Au Brésil, la sculpture d’une vulve géante est apparue ! 🇧🇷

sculpture vulve

Photo : AFP

C’est l’artiste brésilienne Juliana Notari’s qui a créé cette œuvre de 33m de long et 16m de large, dévoilée le 2 janvier dernier dans un parc. Elle a travaillé pendant 11 mois sur la vulve géante appelée “Diva”, avec l'aide d'une vingtaine d’ingénieurs.

Son objectif ? “Aborder la réflexion sur l’inégalité des sexes et aussi sur la destruction de la planète Terre, en tant qu’entité et être vivant.” Pour Juliana Notari’s, “la vulve représente la naissance, d’où vient la vie, et l’œuvre construite sur la terre rappelle où chacun va après la mort, dans la nature”. Just. Wow.

Le résultat de son art est double : les photos ont été saluées ET très fortement critiquées, notamment par de nombreux partisans du Président Jair Bolsonaro depuis le 1er janvier 2019. La raison ? Le gouvernement d’extrême droite mène une “guerre culturelle”. C’est pour ça qu’il censure “toute œuvre abordant la période de la dictature militaire, les politiques d’éducation sexuelle et la promotion des droits des femmes”. Rien que ça.

C’était la deuxième édition des Good Moodz News! 🤩 En espérant qu’elle t’aie fait du bien 💜 Until next month! 🚀